retrouvez tous les articles, vidéos et live sur notre compte Instagram

retrouvez tous les articles, vidéos et live sur notre compte Instagram

La saison 2024 de la Ligue française de League of Legends est lancée par Gameward !

3 Minutes de lecture

TL;DR : Gameward et l’esport à Boulogne-Billancourt

  • GameWard lance sa saison 2024 en Ligue française de Ligue of Legends
  • La Ville de Boulogne soutient GameWard depuis 2019
  • Transformation de l’école en GameWard House, un centre d’entraînement esport
  • Le Maire Pierre-Christophe Baguet évoque une pratique responsable de l’esport
  • Création prochaine d’une section esport au sein de l’ACBB

Qu’est-ce que l’initiative GameWard apporte à l’esport français ?

L’esport connaît un essor spectaculaire en France, avec plus de 12 millions d’adeptes. Au cœur de cette dynamique, la ville de Boulogne-Billancourt et GameWard s’associent pour lancer la saison 2024 de la Ligue française de Ligue of Legends. Cette initiative, soutenue par le maire Pierre-Christophe Baguet, ne se limite pas à la compétition professionnelle ; elle vise également à promouvoir une pratique responsable de l’esport.

La GameWard House, ancienne école réaménagée, est devenue un centre d’entraînement de haut niveau. Les joueurs y préparent les compétitions officielles et y sont sensibilisés aux risques associés à la pratique de l’esport, tels que le temps d’écran excessif, l’addiction ou le cyberharcèlement. Mais ce lieu est également un centre municipal Esport, ouvert à tous, des enfants aux seniors, y compris les adultes en situation de handicap.

Cette politique volontariste a permis d’inscrire l’esport dans l’ADN de Boulogne-Billancourt, faisant de la ville un exemple en matière d’esport responsable. Pour en savoir plus sur cette actualité, vous pouvez consulter l’article sur le site de la ville de Boulogne-Billancourt ici.

La GameWard House : plus qu’un centre d’entraînement

La GameWard House est un symbole de l’engagement de la ville dans l’esport. Au-delà de l’aspect compétitif, elle offre un cadre structuré pour la pratique de l’esport à tous les niveaux. L’objectif est clair : démocratiser l’esport tout en prônant une pratique équilibrée et saine. C’est une réponse concrète aux enjeux sociaux liés à l’esport, et un modèle qui pourrait inspirer d’autres villes en France.

A lire aussi ➜  Mazarine Pingeot participera au Salon du Livre en 2023

Comment la ville intègre-t-elle l’esport dans sa politique sociale ?

L’esport à Boulogne-Billancourt n’est pas seulement une affaire de professionnels. La ville a su l’intégrer dans sa politique sociale en l’ouvrant à divers publics. Des enfants des centres de loisirs aux clubs seniors, l’esport est devenu un vecteur d’inclusion sociale. La création prochaine d’une section esport au sein de l’ACBB (Athletic Club de Boulogne-Billancourt) témoigne de cette volonté d’ouverture et d’accessibilité.

Cette approche inclusive permet de toucher un large public et de faire de l’esport un outil d’éducation et de cohésion sociale. Elle reflète la vision du maire Pierre-Christophe Baguet, qui considère l’esport comme une opportunité pour tous les Boulonnais, et s’inscrit dans une démarche de responsabilité sociale.

L’esport, un vecteur d’inclusion et d’éducation

En intégrant l’esport dans ses structures éducatives et sociales, Boulogne-Billancourt fait figure de pionnière. L’esport devient un outil pédagogique qui favorise l’apprentissage de compétences transversales telles que le travail d’équipe, la concentration et la prise de décision rapide. C’est une manière innovante de répondre aux défis éducatifs contemporains.

Quel avenir pour l’esport à Boulogne-Billancourt ?

L’avenir de l’esport à Boulogne-Billancourt semble prometteur. Avec le soutien continu de la municipalité, la création de la GameWard House et l’ouverture prochaine d’une section esport à l’ACBB, la ville se positionne comme un leader de l’esport responsable.

L’engagement de la ville, depuis 2019, a permis de créer une dynamique positive autour de l’esport. Cette initiative locale pourrait bien devenir un modèle à suivre au niveau national, voire international, pour développer une pratique de l’esport équilibrée et intégrée dans la société.

A lire aussi ➜  Est-ce vraiment illégal de faire du bruit le dimanche ? Découvrez la vérité !

Un modèle pour l’esport responsable

Boulogne-Billancourt montre la voie d’un esport intégré et responsable. En mettant l’accent sur l’éducation, l’inclusion et la santé des joueurs, la ville prouve que l’esport peut être à la fois compétitif et bienveillant. C’est une vision à long terme qui pourrait bien changer la donne dans le monde de l’esport.