retrouvez tous les articles, vidéos et live sur notre compte Instagram

retrouvez tous les articles, vidéos et live sur notre compte Instagram

Les étudiants en écoles d’art puisent leur inspiration à l’hôtel de ville

3 Minutes de lecture

TL;DR : L’architecture comme muse artistique

  • L’École LISAA utilise l’hôtel de ville de Boulogne-Billancourt pour enseigner le croquis architectural.
  • Les étudiants sont confrontés à l’exercice d’intégrer un objet fictif dans leur représentation du hall.
  • Le bâtiment, exemple du style Art déco, est en cours de classement comme Monument historique.

L’hôtel de ville de Boulogne-Billancourt : un terrain de jeu pour les futurs artistes ?

Dans la ville de Boulogne-Billancourt, un édifice attire particulièrement l’attention des jeunes artistes : l’hôtel de ville. Ce dernier, avec son architecture remarquable, devient un sujet d’étude privilégié pour les étudiants en art, notamment ceux de l’école LISAA (L’Institut supérieur des arts appliqués). En fin d’année 2023, un groupe d’étudiants s’y est rendu pour un exercice de croquis architectural, sous la houlette de leur professeure Ekaterina Tkatch.

Le choix de ce lieu n’est pas anodin. Avec son style Art déco caractéristique des années 1920-1930, l’hôtel de ville représente une opportunité unique pour les étudiants de se frotter à un monument historique et de mettre en pratique les techniques de perspective apprises en cours. Cet exercice ne se limite pas à un simple dessin ; les étudiants doivent y ajouter leur touche personnelle en intégrant un objet monumental fictif dans le hall déjà imposant du bâtiment. Ainsi, ils doivent allier créativité et rigueur technique pour relever ce défi artistique.

Un exercice de style entre tradition et innovation

Les étudiants sont confrontés à la tâche complexe de représenter le hall tout en y insérant un élément de leur imagination. Pour certains, cela se traduit par l’ajout d’un train, transformant le lieu en une gare hypothétique, comme l’envisage Robin, 20 ans. D’autres, comme Sarah et Audrey, le comparent à un hall d’exposition, ce qui n’est pas étranger à l’une des fonctions du bâtiment. Ces jeunes artistes découvrent et apprécient les détails subtils de l’architecture, qui se révèlent au fur et à mesure de l’observation et de la représentation.

A lire aussi ➜  Shopping Boulogne Billancourt : Les 3 adresses uniques et originales à ne pas manquer

L’objectif pédagogique est clair : réaliser un dessin avec une perspective à trois points de fuite, en plus d’une vue générale de l’ensemble. Les travaux les plus réussis seront mis à l’honneur lors des journées portes ouvertes de l’école, offrant une reconnaissance méritée aux talents émergents.

Quelles perspectives pour l’hôtel de ville en tant que monument historique ?

L’hôtel de ville de Boulogne-Billancourt ne se contente pas d’inspirer les artistes en herbe ; il est également au cœur d’un projet de classement au titre des Monuments historiques. En effet, à l’occasion de son 90e anniversaire en 2024, la ville a formulé une demande auprès du ministère de la Culture pour obtenir ce statut prestigieux. L’édifice, conçu par les architectes Tony Garnier et Jacques Debat-Ponsan, est déjà reconnu comme un chef-d’œuvre de l’architecture des années 1930.

Ce classement, s’il est accordé, ouvrirait la voie à une expertise technique et à des financements pour la restauration des bâtiments, assurant ainsi leur préservation pour les générations futures. Il témoigne de l’importance de l’hôtel de ville, non seulement en tant que patrimoine architectural mais aussi en tant que source d’inspiration inépuisable pour les artistes.

Un patrimoine vivant et source d’inspiration

L’engouement des étudiants pour cet édifice illustre l’interaction dynamique entre le patrimoine et la création artistique. L’hôtel de ville de Boulogne-Billancourt, avec ses lignes pures et ses volumes géométriques, continue de jouer un rôle éducatif et inspirant pour les jeunes créateurs. L’initiative de l’école LISAA et l’intérêt des étudiants pour ce monument historique soulignent l’importance de préserver et de valoriser notre patrimoine culturel.

A lire aussi ➜  Hokkaido et Il Gattopardo : Les incontournables de la cuisine japonaise et italienne à Boulogne-Billancourt

Pour en savoir plus sur cette initiative artistique et le devenir de l’hôtel de ville, consultez l’article complet sur le site de la ville de Boulogne-Billancourt ici.